Services publics locaux : impliquer les citoyens !

rougeIl y a beaucoup d’inquiétude chez les Grenobloises et Grenoblois suite à l’annonce du plan de sauvegarde des services publics locaux. Ces inquiétudes et la colère qui s’expriment ici ou là, relayée par les associations ou syndicats, sont légitimes. Elles montrent l’importance des services publics locaux dans notre vie de tous les jours.

Comme toutes les municipalités, la municipalité grenobloise se voit imposer une baisse très importante de la dotation de l’état aux collectivités territoriales. La situation est d’autant plus grave à Grenoble que la majorité précédente a laissé une ville endettée, avec peu d’épargne et des taux d’impôts locaux parmi les plus forts des grandes villes (notamment la taxe foncière qui en 2015 est la plus élevée de celles des 41 plus grandes villes françaises).

Le Maire de Grenoble est intervenu publiquement à de nombreuses reprises pour alerter sur cette situation, et une journée « Ville sans services publics » a été organisée par la Municipalité le 25 novembre dernier pour avertir les Grenoblois de ces difficultés.

Le Parti Socialiste et la droite n’ont pas de leçons à donner en matière de démocratie : Nicolas Sarkozy s’est fait élire sur la valorisation du monde du travail, François Hollande sur « mon ennemi, c’est la Finance », et ils ont en réalité tous les deux privilégié les grands patrons et banquiers, le versement des dividendes plutôt que les salaires et l’emploi. Ils n’ont pas plus de leçons de gestion à donner, eux dont les différents gouvernements sont directement responsables des politiques d’austérité qui pèsent quotidiennement sur 99% des Français.

C’est Nicolas Sarkozy qui a négocié avec Angela Merkel le traité TSCG qui impose l’austérité à toute l’Europe sous peine de sanctions, et en octobre 2012 c’est François Hollande qui a fait ratifier par le Parlement ce même traité, reniant les promesses de campagne faites à peine 6 mois plus tôt !

La majorité municipale actuelle a l’ambition de gouverner autrement.

Gouverner autrement, c’est impliquer les citoyens, faire appel à l’intelligence collective, mettre en débat la situation et les réponses à apporter. Ensemble! est convaincu que c’est la meilleure façon de répondre à la situation difficile que les élues et élus de la majorité municipale doivent affronter.

C’est pourquoi Ensemble! demande à la Municipalité que, conformément à son engagement de campagne, elle prenne l’initiative d’une consultation de la population, qui permettra de débattre à partir de toutes les données budgétaires.

Ensemble!38, le 18 juillet 2016

Comité Local Ensemble! Isère, contact@ensemble-isere.org

Budget municipal de Grenoble : Ensemble! 38 appelle à un grand débat citoyen

g3957Depuis 30 ans les gouvernements, et particulièrement ceux de Nicolas Sarkozy et François Hollande, nous imposent une politique de régression sociale et d’austérité orchestrée dans le cadre de l’Union Européenne ordolibérale. Ces politiques, favorables au grand patronat et aux grosses fortunes, ont mis à mal la société française. Elles sont rejetées par une grande majorité de Français, comme le montre le mouvement social en cours contre le projet de loi « Travail ».

La baisse considérable des dotations aux collectivités est l’une des facettes de cette politique agressive contre la société.

Continuer la lecture de Budget municipal de Grenoble : Ensemble! 38 appelle à un grand débat citoyen

Pour le respect des libertés et droits démocratiques en Turquie, pour une solution politique juste et durable de la question kurde

Les autorités turques, sous la responsabilité de Recep Tayyip Erdogan, mènent une politique d’agression contre les Kurdes qui s’amplifie jour après jour. Les populations kurdes et leurs organisations politiques, syndicales, associatives sont victimes de massacres, crimes de guerre. Le pouvoir turc s’attaque à tous les partisans de la démocratie et de la liberté d’expression : arrestations et poursuites judiciaires contre les partisans de la cause kurde, et au-delà tous les défenseurs des libertés et droits démocratiques.

Continuer la lecture de Pour le respect des libertés et droits démocratiques en Turquie, pour une solution politique juste et durable de la question kurde

Projet TGV Lyon-Turin : la modernité, c’est donner des moyens aux services publics pour améliorer le quotidien de nos concitoyens !

La municipalité de Grenoble vient de voter son désengagement du projet de TGV Lyon-Turin. Nous saluons avec force ce geste courageux. Ensemble! Isère espère que la Métro et d’autres collectivités dans la région Auvergne Rhône-Alpes suivront cet exemple.

Contrairement à ce que prétendent la droite et le PS, la modernité ce n’est pas de consacrer 30 milliards d’euros à un projet qui aboutira au mieux dans 20 ans pour une efficacité incertaine, alors que les réseaux ferrés existants sont très sous-utilisés. La modernité, c’est de donner des moyens aux services publics de proximité pour améliorer la vie quotidienne de nos concitoyens.

L’argent public doit être utilisé pour améliorer les liaisons ferroviaires locales (TER) existantes (fiabilité, confort), créer de nouvelles liaisons, avoir des prix accessibles, introduire la gratuité dans les transports de l’agglomération grenobloise.

Alors que tous les rapports montrent les effets dramatiques sur la santé de la pollution aux particules fines, que les axes de circulation sont engorgés, il est urgent de changer nos modes de transports, et rendre les transports publics (trains, tram, bus, etc.) attractifs, pour construire une société plus apaisée et conviviale, une société où il fait bon vivre sans attendre encore des décennies.

Grenoble, le 22 avril 2016
Comité Local Ensemble! Isère
contact@ensemble-isere.org

Communiqué au format PDF : Communiqué 220416 LyonTurin

État d’urgence, loi El Khomri : contre les lois scélérates, pour un monde solidaire, nous resterons debout !

Le 31 mars dernier, nous nous sommes mobilisés contre la régression historique annoncée par le projet de loi El Khomri, portant révision du Code du Travail. A cette occasion nous étions des centaines de milliers dans toutes les villes de France : salariés du secteur privé ou de la fonction publique, travailleurs avec ou sans emploi, jeunes, retraités, lycéens et étudiants… Riches de toute notre diversité, nous avons su réagir par une très forte mobilisation à la régression organisée de nos droits, toujours acquis de haute lutte, afin d’obtenir du gouvernement qu’il retire son projet de loi scélérate. Continuer la lecture de État d’urgence, loi El Khomri : contre les lois scélérates, pour un monde solidaire, nous resterons debout !