État d’urgence, loi El Khomri : contre les lois scélérates, pour un monde solidaire, nous resterons debout !

Le 31 mars dernier, nous nous sommes mobilisés contre la régression historique annoncée par le projet de loi El Khomri, portant révision du Code du Travail. A cette occasion nous étions des centaines de milliers dans toutes les villes de France : salariés du secteur privé ou de la fonction publique, travailleurs avec ou sans emploi, jeunes, retraités, lycéens et étudiants… Riches de toute notre diversité, nous avons su réagir par une très forte mobilisation à la régression organisée de nos droits, toujours acquis de haute lutte, afin d’obtenir du gouvernement qu’il retire son projet de loi scélérate.

Dans la plupart des grandes villes de France le gouvernement Valls-Hollande a répondu par la plus grande brutalité, et Grenoble ne fit pas exception à cette règle. Nous étions près de 25.000 personnes ce jour-là dans cette belle et grande manifestation pacifique, festive et bigarrée, qui a parcouru la ville avant de nous retrouver tous ensemble dans le parc Paul Mistral pour y visionner le film « Merci Patron ».

Mais le Préfet de l’Isère, arguant de quelques dégradations commises en marge de la manifestation, a décrété le rassemblement illégal dès 16h et ordonné la répression policière qui se montra particulièrement brutale : les gaz lacrymogènes, les matraquages sauvages et arrestations arbitraires provoquèrent exactement l’inverse de ce qu’ils étaient censés produire, c’est-à-dire une nouvelle manifestation d’abord vers l’Hôtel de Ville puis dans les rues du centre-ville, jusqu’à l’Hôtel de Police pour demander la libération de la douzaine de manifestants interpellés, où les gaz et les matraques furent à nouveau la seule réponse du Préfet.

Aujourd’hui lundi 4 avril 2016, huit personnes sont jugées en comparution immédiate à Grenoble pour « participation à un attroupement malgré sommations ».

Ensemble! Isère exige la libération immédiate de ces manifestants et l’abandon de toutes les poursuites à leur encontre, et plus généralement l’arrêt de toute répression du mouvement social et le respect du droit inaliénable de tout-e un-e chacun-e de manifester pacifiquement.

De jour comme de nuit, nous resterons debout et mobilisé-e-s
pour la défense du droit du travail et des libertés fondamentales,
ainsi que pour la conquête de notre émancipation !

Prochain rassemblement : Mardi 5 avril 12h30, place Robert Schumann à Grenoble (derrière la gare)

Prochaine manifestation : Samedi 9 avril 14h, départ place Victor Hugo à Grenoble

Grenoble, le 4 avril 2016
Comité Local Ensemble! Isère
contact@ensemble-isere.org

communiqué Ensemble38 040416

Les commentaires sont clos.