Services publics locaux : impliquer les citoyens !

Il y a beaucoup d’inquiétude chez les Grenobloises et Grenoblois suite à l’annonce du plan de sauvegarde des services publics locaux. Ces inquiétudes et la colère qui s’expriment ici ou là, relayée par les associations ou syndicats, sont légitimes. Elles montrent l’importance des services publics locaux dans notre vie de tous les jours.

Comme toutes les municipalités, la municipalité grenobloise se voit imposer une baisse très importante de la dotation de l’état aux collectivités territoriales. La situation est d’autant plus grave à Grenoble que la majorité précédente a laissé une ville endettée, avec peu d’épargne et des taux d’impôts locaux parmi les plus forts des grandes villes (notamment la taxe foncière qui en 2015 est la plus élevée de celles des 41 plus grandes villes françaises).

Le Maire de Grenoble est intervenu publiquement à de nombreuses reprises pour alerter sur cette situation, et une journée « Ville sans services publics » a été organisée par la Municipalité le 25 novembre dernier pour avertir les Grenoblois de ces difficultés.

Le Parti Socialiste et la droite n’ont pas de leçons à donner en matière de démocratie : Nicolas Sarkozy s’est fait élire sur la valorisation du monde du travail, François Hollande sur « mon ennemi, c’est la Finance », et ils ont en réalité tous les deux privilégié les grands patrons et banquiers, le versement des dividendes plutôt que les salaires et l’emploi. Ils n’ont pas plus de leçons de gestion à donner, eux dont les différents gouvernements sont directement responsables des politiques d’austérité qui pèsent quotidiennement sur 99% des Français.

C’est Nicolas Sarkozy qui a négocié avec Angela Merkel le traité TSCG qui impose l’austérité à toute l’Europe sous peine de sanctions, et en octobre 2012 c’est François Hollande qui a fait ratifier par le Parlement ce même traité, reniant les promesses de campagne faites à peine 6 mois plus tôt !

La majorité municipale actuelle a l’ambition de gouverner autrement.

Gouverner autrement, c’est impliquer les citoyens, faire appel à l’intelligence collective, mettre en débat la situation et les réponses à apporter. Ensemble! est convaincu que c’est la meilleure façon de répondre à la situation difficile que les élues et élus de la majorité municipale doivent affronter.

C’est pourquoi Ensemble! demande à la Municipalité que, conformément à son engagement de campagne, elle prenne l’initiative d’une consultation de la population, qui permettra de débattre à partir de toutes les données budgétaires.

Ensemble!38, le 18 juillet 2016

Comité Local Ensemble! Isère, contact@ensemble-isere.org

Les commentaires sont clos.